Petites astuces anti-gaspillage

Carole nous a transmis ses idées concrètes et simples pour limiter le gaspillage.

-          Les sacs plastiques : les rĂ©utiliser pour la poubelle (y mettre des Ă©lastiques ou attaches en mĂ©tal pour ceux ne fermant pas facilement). Toujours en laisser quelques-uns dans la voiture pour les achats (avec une boite Ă  Ĺ“ufs !). Pour les sacs en papier, les utiliser pour conserver les aliments secs, puis les mettre au feu ou au compost.

 

-          Jeter ses restes de nourriture dans la nature lors d’une balade, quand on ne peut pas les donner Ă  ses animaux domestiques ou composter. Vous ferez le bonheur des animaux sauvages.

 

-         PlutĂ´t que de jeter ses vieux stylos usagĂ©s, acheter une recharge Ă  la papeterie (la plupart sont dĂ©montables). Petite astuce pour les parents : lorsque les feutres ne fonctionnent plus, on peut dĂ©monter l’intĂ©rieur et le faire tremper dans l’eau. Les couleurs sont très vives et on peut alors s’initier Ă  une peinture proche de l’aquarelle.

 

-         RĂ©cupĂ©rer l’eau de cuisson des lĂ©gumes pour faire cuire ses pâtes, riz ou pommes de terre. De manière gĂ©nĂ©rale, plutĂ´t que de jeter ses eaux de cuisson dans l’évier, les jeter dans le jardin, de mĂŞme que les restes de soupes.

 

-          Vider rĂ©gulièrement ses placards, une bonne occasion de redĂ©couvrir des aliments non consommĂ©s avant qu’ils ne soient pĂ©rimĂ©s !

 

-          Ne pas jeter les fins de cahiers ni les feuilles imprimĂ©es d’un seul cĂ´tĂ©. Elles peuvent faire le bonheur d’associations. Renseignez-vous !

 

-          Utiliser les « locaux Ă  cartons Â» prĂ©sents dans certaines communes, ou les emmener Ă  la dĂ©chetterie.

 

Chacun pourra trouver sa propre raison d’agir contre le gaspillage : souci d’économie, respect de notre environnement, Ă©ducation des enfants Ă  un comportement civique exemplaire et Ă  la prĂ©servation de nos ressources, ou encore pour ĂŞtre en harmonie avec ses convictions et sa philosophie.

 

Pour conclure, disons que prendre soin de ce qui nous entoure, c’est prendre soin de soi…

 

Astuces de Carole

Newsletter n°7, Janvier 2014

Commentaires   

 
0 #2 FlorenceR 28-01-2014 14:12
Oui, tout Ă  fait d'accord.
Il faut d'abord réutiliser les sacs en papier puis les utiliser en petites quantités pour allumer le feu, de préférence dans un appareil performant. Le reste devrait partir au recyclage.
Quant à l'écobuage, c'est interdit car ça dégage des polluants dans l'atmosphère, les déchets verts ayant une très mauvaise combustion.
Citer
 
 
+1 #1 mourmant 27-01-2014 21:31
Concernant les sacs papier qui ont servit pour faire des courses fruit/légumes, il est possible de les garder et les réutiliser aux courses suivantes. Ainsi les sacs ont 1, 2, 3, 4... vies!
Une petite méfiance pour le compostage concernant les encres utilisées pour la déco du sac.
Je m'interroge sur le bien-fondé de finir par les brûler: l'incinération est hautement productrice en CO2. A titre d'exemple, concernant les déchets verts, le SIVOM nous incite à nous déplacer jusqu'à une déchetterie plutôt que de les brûler. La quantité de CO2 émise par le déplacement est nettement moindre que la solution par les flammes. je crois me souvenir qu'ils argumentaient que le CO2 dégagé par l'incinération d'un volume standard de déchets verts est équivalent à l'émission d'un voyage Paris Moscou en voiture... info à confirmer/vérif ier. donc le sac papier sera peut être mieux utiliser en bac recyclage. (s'il n'alimente pas le fourneau des "déchets domestiques" ;) Où il refera... du papier.
Citer