Association art-terre

LogoArtTerre2

 

 

L’association art-terre, basée dans le Chablais, a pour objet la sensibilisation à l’environnement.

 

 

Pour les associations qui travaillent sur cette thématique, une difficulté récurrente est de parvenir à toucher un public qui ne soit pas constitué uniquement de convaincus. L’originalité et la spécificité d’art-terre est justement d’utiliser les arts pour mener ses actions et toucher les gens en s’adressant à l’émotion, en convoquant le beau. Cela permet d’aborder les thématiques environnementales pour tous et de manière culturelle.

art-terre a été créée par deux jeunes femmes, Elise et Madeleine, l’une venant du milieu culturel, et l’autre étant une professionnelle de l’environnement. aquarelleRosineBinard

Elise a travaillé 10 ans dans des compagnies de théâtre de rue. Elle s’occupait de l’administration et de l’organisation d’évènements. Dans sa vie personnelle, elle a toujours été sensible à l’environnement. Elle s’est notamment impliquée bénévolement au CAF, dont elle était responsable de la protection de la montagne, au niveau de la fédération nationale.

Madeleine a dû quitter la région pour des raisons personnelles, et a été remplacée par Rosine, qui possède des compétences environnementales. Rosine est ingénieure écologue spécialisée en ornithologie et possède un DESS en zones humides. Elle est aussi une artiste qui pratique l’aquarelle (voir l'aquarelle ci-contre de Rosine Binard) et la mosaïque.

Art-terre travaille principalement avec les collectivités locales et en milieu scolaire. L’association intervient pour la mise en espace de lieux naturels. Il s’agit de projets sur-mesure qui cherchent à mettre en valeur les qualités de l’espace naturel en utilisant les arts et en créant un évènement.

En milieu scolaire, art-terre utilise notamment un jeu lié à un conte, qui aborde la réduction des déchets.

Le grand projet sur lequel art-terre travaille en ce moment  s’intitule « Les jardins verts en pays d’Evian Â». L’objectif principal de ce projet co-portĂ© par l’APIEME est de rĂ©duire les produits phytosanitaires pour prĂ©server la qualitĂ© de l’eau.

Ce projet des jardins verts comporte plusieurs volets :

art-terre-11. Jardins tĂ©moins : Il s’agit d’accompagner une douzaine de jardiniers amateurs en pays d’Evian pour dĂ©velopper des pratiques Ă©cologiques. Ces jardins seront rĂ©fĂ©rencĂ©s pendant 2 ans auprès de leurs communes et pourront ĂŞtre visitĂ©s pour faire partager les expĂ©riences.

2. Savoirs des jardins : Ce sont des journĂ©es Ă©vènementielles sur le thème des jardins, au cours desquelles sont proposĂ©s des confĂ©rences, expositions, films, ateliers pratiques … La prochaine Ă©dition aura lieu le 12 avril, avec la participation de Lydia et Claude Bourguignon, spĂ©cialistes bien connus de la microbiologie du sol et ardents dĂ©fenseurs de techniques pour garder ou rendre les sols vivants. L’édition de juin aura lieu lors de rendez-vous aux jardins et avec l’intervention d’artistes.

3. Fiches pratiques des jardins bio d’ici : ces fiches seront disponibles d’ici la fin de l’hiver sur Internet, puis en format imprimĂ©, dans un joli coffret avec aquarelle.

 Le projet des « jardins verts Â» devrait s’étendre Ă  l’ensemble du Chablais pour crĂ©er un vrai rĂ©seau de jardiniers.

Pour plus d’infos sur art-terre, ou pour ĂŞtre tenus informĂ©s des prochaines Ă©ditions de « Savoirs des jardins Â», n’hĂ©sitez pas Ă  contacter Elise : Cette adresse e-mail est protĂ©gĂ©e contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Ă  vous rendre sur le site Internet : www.art-terre.net

 

Voir la fiche détaillée de art-terre

  Lettre d'infos n°7, 27 janvier 2014

 

L’association promeut aussi les transports en commun, le dĂ©placement des personnes Ă  mobilitĂ© rĂ©duite, ainsi que tout autre moyen permettant de rĂ©duire le trafic routier motorisĂ©  et amĂ©liorer le cadre et la qualitĂ© de vie en rĂ©duisant les diverses pollutions.

Elle intervient comme interlocuteur auprès des autorités publiques locales, associatives et privées au sujet des problèmes de transport. Elle propose ou participe à des opérations destinées à atteindre ses objectifs.

 

« Les Bourgeons Â» a notamment dĂ©fendu la place du vĂ©lo dans les diffĂ©rentes Ă©tapes de l’élaboration du grand projet de tram Ă  Annemasse, ainsi que sur le tracĂ© du futur BHNS (Bus Ă  Haut Niveau de Services). En ce moment, « Les Bourgeons Â» intervient sur le projet de voie verte, entre Bonne en Gaillard, qui deviendra un axe « mode doux Â» majeur de l’agglomĂ©ration annemassienne.

 

En plus de son travail de fond sur les projets en cours, « Les Bourgeons Â» organise ou participe Ă  des actions ou Ă©vènements grand public de promotion du vĂ©lo, notamment lors de la semaine de la mobilitĂ©, des Parcours du cĹ“ur… Le 26 novembre prochain, ils proposent une soirĂ©e-rencontre autour d’une famille globe-trotteur Ă  vĂ©lo (voir agenda).

 

L’association compte une trentaine de membres, dont 4-5 membres actifs, tous bénévoles. Si vous souhaitez les aider, tous les coups de mains sont les bienvenus, que ce soit de manière ponctuelle ou plus soutenue. Et bien entendu, vous pouvez adhérer à l’association.

 

www.bourgeons.fr